• White Facebook Icon
  • White SoundCloud Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White Twitter Icon

Neil Saidi © 2019 

BIOGRAPHIE

Neil Saidi est un jeune saxophoniste français né en 1991. Il est aujourd’hui le directeur artistique du ZOOT Collectif, qu’il a fondé avec d’autres musiciens français de sa génération. Ce collectif rassemble de jeunes musiciens et artistes autour de leur passion pour le jazz et leur envie de proposer des créations artistiques originales.

 

La dernière en date, "Pannonica", un spectacle autour de la vie de la baronne du jazz "Pannonica de Koenigswarter", raconté par la grande Natalie Dessay. Un projet dont Neil est à l'initiative, pour lequel il compose la musique avec ses compères du Zoot Octet. Une création originale pour 8 musiciens et une comédienne, écrit et mis en scène par Elsa Rooke.

 

Neil a vécu à New York, où il a pu grâce à des bourses, étudier à la New School for Jazz. Il a également été élève au sein du département jazz du CNSM de Paris (Conservatoire National Supérieur de Musique).

 

Il compose et arrange de la musique pour petites et grandes formations. On peut retrouver ses dernières réalisations dans le spectacle "Pannonica" avec le Zoot Octet et Natalie Dessay, ainsi que sur le dernier disque du « Zoot Octet » qui sort en hiver 2018 et qui fait se rencontrer un octet de jazz et un quatuor à cordes. Le disque reçoit un chaleureux accueil de la critique (Indispensable Jazz News, Disque du jour sur TSF Jazz, Disque de la semaine sur le club Jazz a Fip, sélectionné pour Open Jazz d'Alex Dutilh sur France Musique).

 

Entre Paris et New York, il sort en mars 2017 son premier disque « New York Sessions » sur le label Gut String Records qui retrace son expérience new yorkaise en tant que jeune musicien de jazz.

 

Il réside à New York pendant un an, il écume les clubs de jazz et les jams sessions, rencontre de nombreux musiciens et se produit régulièrement dans divers lieux. Il a la chance de jouer avec des musiciens qu’il admire comme Lee Hudson, Pasquale Grasso, Stefano Doglioni, Keith Balla, Jamale Davis, ainsi que des musiciens de sa génération. En france il partage la scène avec des musiciens tels qu'Alain Jean-Marie, Fabien Mary, Mourad Benhammou, Gilles Naturel, Philippe Soirat.

 

Neil a été lauréat de diverses bourses et concours qui lui ont permis de financer ses études de musique à New York (Commission franco-américaine Fulbright via le Georges Lurcy Fund, Fondation Safran pour la musique, New School for Jazz and Contemporary Music).

 

Il commence le saxophone à l’âge de onze ans au conservatoire d’Alfortville en banlieue parisienne, où il étudie avec Jean-Marc Portal. C’est à ce moment qu’il découvre le jazz en parcourant la discothèque de son père (mélomane et amateur de jazz), il y trouve des enregistrements de musiciens tels que Charlie Parker, Lester Young, Billie Holiday, Thelonious Monk, Coleman Hawkins, Ben Webster, Dizzy Gillespie, Chet Baker, John Coltrane… Il est très tôt attiré par cette musique, mais ce n’est pas avant le lycée qu’il y plonge plus sérieusement. 

 

Après un passage rapide au conservatoire de Toulouse (où il vivra pendant une année), il intègre la classe de jazz du conservatoire du 9ème arrondissement à Paris, une étape importante dans son éducation musicale. Il y fait la rencontre décisive de son mentor, le saxophoniste Luigi Grasso, ainsi que de Nicolas Dary. Il y étudie pendant trois ans avant de s’envoler pour New York où il s’installe pendant une année, et intègre la « New School for Jazz and Contemporary Music » grâce à diverses bourses d’études.

 

Il a eu la chance d’étudier avec des musiciens tels que Luigi Grasso, Nicolas Dary, Chris Byars, Ari Roland, Charlie Persip, Jimmy Owens, Cecil Bridgewater, Charles Tolliver et assiste aux master classes de Barry Harris à New York et en Europe.

 

Parallèlement à ses études de musique, il poursuit des études générales et entre en classe préparatoire après l’obtention d’un baccalauréat scientifique. Il est aujourd’hui titulaire d’une licence en Philosophie et d’un Master Grande Ecole en gestion des organisations culturelles.

 

Son premier disque « New York Sessions » sorti en mars 2017 sur le label new yorkais « Gut String Records », est le fruit de cette année passée à New York, une photographie du travail engagé et des belles rencontres qui s’y sont produites. Le disque réunit plusieurs sessions d’enregistrements qui mêlent compositions personnelles et répertoire (dont une session live au Fat Cat Jazz Club), et font intervenir différents musiciens de la scène new yorkaise, avec qui Neil s’est produit de manière intensive et dans divers contextes tout au long de cette année.